UNE TRIBUNE DE CÉLÉBRATION DES GRANDES PLUMES AFRO-CARIBÉENNES

 UNE TRIBUNE DE CÉLÉBRATION DES GRANDES  PLUMES AFRO-CARIBÉENNES

L’Afrique et les Caraïbes peuvent se vanter d’avoir produit des hommes et femmes qui ont donné à la littérature une dimension honorable. Au fil des générations, ces écrivains ont fait parler leur talent en publiant des ouvrages historiques et de haute portée rédactionnelle. Leurs œuvres ne les ont pas seulement honorés, mais ont donné à comprendre que les Africains et les Caribéens peuvent parler d’égal à égal avec les autres écrivains du monde.

Lorsqu’en 1983, Léopold Sédar Senghor est admis à l’académie française, l’histoire retient de lui qu’il est le premier Noir à se voir ouvrir les portes de cette prestigieuse institution qui n’est réservée qu’à ceux qui comptent parmi les personnes qui donnent à la langue française toutes ses lettres de noblesse. L’homme qui aura gouverné son pays, le Sénégal, de 1960 à 1980, s’est déjà illustré comme un fervent défenseur du fédéralisme pour les États africains. Le premier président du Sénégal indépendant qu’est Léopold Sédar Senghor a été jusqu’à sa disparition un poète de haut vol. Il est reconnu comme l’un des principaux porte-parole de la négritude. Auteur d’une Anthologie de la nouvelle poésie nègre et malgache de la langue française, publiée en 1948, Léopold Sédar Senghor affirme qu’elle est «la simple reconnaissance du fait d’être noir et l’acceptation, de ce fait, de notre destin de Noir, de notre histoire et de notre culture».

Il n’y a pas que Léopold Sédar Senghor qui ait été une fierté pour la littérature négro-africaine. On peut aussi citer dans ce registre des noms comme Cheikh Anta Diop. Ce grand homme de intelligentsia afro-caribéenne a toujours placé l’Afrique au cœur des sciences humaines et de l’histoire mondiale, de l’archéologie à l’égyptologie, et de la linguistique à l’anthropologie. Le Camerounais Mongo Béti, l’Ivoirien Ahmadou Kourouma, le Sénégalais Cheick Hamidou Kane, l’Algérien Kateb Yacine, le Marocain Mohammed Choukri, le Martiniquais Aimé Césaire et nombre d’autres talents de la littérature seront célébrés au premier salon virtuel des Produits et services inspirés de l’Afrique et l’Outre-mer (PSAO). Les langues africaines et la culture caribéenne seront aussi promues à la faveur de cet événement majeur attendu les 26 et 27 novembre prochains. Cyrille Kemmegne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *